Un budget de relance

A Marcoussis nous avons décidé de ne pas augmenter les impôts locaux. La crise économique qui touche notre pays, n’épargne pas notre village ni ses habitants, ni surtout ses habitants les plus fragiles économiquement. Aussi il nous a semblé important de maintenir une fiscalité basse (la plus basse des villages environnants) afin de ne pas faire peser davantage sur les ménages les effets désastreux de cette crise du capitalisme boursier.

Bien sûr, c’est aussi le résultat de nombreuses années de saine gestion de notre village avec un tissu économique diversifié et soutenu. Nous n’avons de plus, pas contracté d’emprunts toxiques, toujours prudents sur les risques d’un système bancaire en surchauffe. Je tiens à ce propos à remercier Jérome Cauët, mon adjoint chargé des finances et de l’économie, qui accomplit un travail formidable avec rigueur et prudence.

Lire plus »